Vous êtes ici

Innovation et financement européen

Jeudi, 22 Mars, 2018



Plus d’une centaine d’entreprises ont participé aux deux journées d’information organisées par l’Agence, l’une à Lyon et l’autre à Grenoble les 22 et 23 mars derniers. Objectif : mobiliser les entreprises régionales autour des programmes européens SME Instrument, Fast Track to Innovation et Eurostars. Retour sur les temps forts de ces deux journées.

L’accès des entreprises régionales aux financements européens du programme Horizon 2020 est un des axes prioritaires de l’action économique de la Région Auvergne-Rhône-Alpes. L’objectif est de créer une dynamique autour des start-up, PME et ETI régionales pour qu’elles s’appuient plus largement sur ces financements de la Commission européenne et leur permette ainsi d’élargir leur développement à l’échelle européenne.

Depuis plusieurs années, Auvergne-Rhône-Alpes organise deux fois par an des journées d’information sur les programmes de financement européens, en particulier les programmes les mieux adaptés aux PME : SME Instrument et Eurostars, et également le programme Fast Track to Innovation. Les 22 et 23 mars dernier, les sessions du printemps ont eu lieu à Lyon et à Grenoble pour faciliter au maximum l’accès des entreprises à ces réunions. 

La réunion organisée le 22 mars à Lyon, dans le Skyroom de la Tour Oxygène, grâce au partenariat avec la CCI de Lyon Métropole, a accueilli une soixantaine de participants qui ont assisté aux présentations de Pascal Formisyn, Point de Contact National PME spécialisé dans les programmes SME Instrument et Fast Track to Innovation et de Patrick Cornet, coordinateur national Eureka/Eurostars. 

Le témoignage de deux entreprises régionales

Les témoignages de deux entreprises Carl International, lauréat SME Instrument phase 1 et Acouphen, lauréat Eurostars ont permis aux entreprises participantes de mettre en évidence l’implication et les bénéfices, par exemple pour la visibilité et l’accès à de nouveaux marchés pour les entreprises, qui vont bien au-delà de la seule subvention financière. A Grenoble, pour la réunion du 23 mars, accueillie dans les locaux de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, en plus des présentations des programmes européens, les témoignages d’entreprises ont été assurés par Résolution Spectra Systems, lauréat SME Instrument phase 2 et ACS Biotech, lauréat Eurostars. 

Pascal Formisyn, Point de Contact National SME Instrument, MINES Saint-Etienne (Institut Mines-Télécom) & Institut Carnot M.I.N.E.S a présenté en détail le programme SME Instrument. Ce programme fait partie du programme cadre de recherche et innovation de la Commission européenne, Horizon 2020. Il s’adresse exclusivement aux PME ayant un projet / produit innovant proche du marché et ayant un fort potentiel de croissance. La PME peut postuler seule, il n’y a pas d’obligation d’être en consortium. L’objectif de ce programme est d’aider les PME très innovantes à financer les dernières étapes avant une mise sur le marché, que ce soit la finalisation du produit, le scale-up, l’industrialisation ou la préparation de la commercialisation. Le programme se décline en 2 phases : 

   -    la phase 1 d’étude de faisabilité d’une durée maximum de 6 mois avec une subvention forfaitaire de 50 000 €, permettant à la PME d’étudier quelques points encore critiques pour la commercialisation du produit, de valider les marchés, de lever un verrou technologique, de structurer le projet…  

   -    la phase 2 de réalisation du projet avec une durée maximum de 24 mois et une subvention de maximum 2,5 M€ (financement de 70%) pour travailler la finalisation du produit, l’industrialisation, le scale-up et la préparation de la commercialisation.

Pour chaque phase, il y a quatre dates de clôture par an, les projets sont évalués par quatre experts évaluateurs et doivent avoir une note minimum de 13 pour avoir une chance d’être financé (les projets sont classés par note et sont financés en fonction du budget disponible par phase), et pour la phase 2, réussir son interview à Bruxelles. 

En effet, depuis début 2018, les meilleurs projets phase 2 notés par les évaluateurs, sont invités à présenter leur projet devant un jury à Bruxelles (environ deux fois plus de projets que l’enveloppe de financement sont invités aux interviews, et les meilleurs sont financés – pour le premier appel de 2018, 57 projets ont été financés). Ce programme est très concurrentiel avec des taux de succès entre 5 et 12%, en fonction de la thématique du projet, d’où l’importance de bien se préparer et de se faire accompagner. 

Lauréate dès le premier essai

Le témoignage de l’entreprise Carl International a montré qu’il est possible de réussir. Pour l’entreprise, l’appel à projet SME Instrument correspondait à un besoin d’aller plus loin et se diversifier par rapport à ses activités d’édition de progiciels de gestion industrielle. En effet, l’entreprise avait comme ambition d’attaquer les marchés européens et le financement SME Instrument Phase 1 pouvait l’aider à étudier la faisabilité de son projet. Accompagné par le cabinet de consultants spécialisé en projet européens Leyton dans le cadre d’un accompagnement Incub’Europe suivi par Auvergne-Rhône-Alpes Entreprises, Carl International a déposé son projet pour le cut-off de mai 2017 et elle a été lauréate au premier essai. Au-delà de la subvention pour l’étude de faisabilité, l’entreprise a aussi gagné en notoriété et en visibilité au niveau européen notamment via EASME (l’agence européenne qui gère SME Instrument et propose de nombreuses activités aux lauréats). L’entreprise est actuellement en train de préparer son projet SME Instrument Phase 2. 

Il faut quelquefois persévérer…

De son côté, Résolution Spectra Systems a démontré qu’il faut persévérer quand on parle du programme SME Instrument. L’entreprise grenobloise avait identifié SME Instrument comme une opportunité de faire financer la fin du développement, l’industrialisation et la préparation de la commercialisation de son système de spectroscopie optique pour le contrôle des bioprocédés pour l’industrie pharmaceutique, un nouveau marché pour l’entreprise. Résolution Spectra Systems a pris la décision de postuler au cut-off d’octobre 2016 à peine 6 semaines avant la deadline. 

L’entreprise a été orientée vers Auvergne-Rhône-Alpes Entreprise par LyonBiopôle pour un accompagnement Incub’Europe suivi par un accompagnement par un cabinet de consultants spécialisé en projet européen, Novanexia. Le projet a été monté très rapidement car l’entreprise avait déjà rassemblé beaucoup d’éléments et elle avait aussi de l’expérience dans le montage de dossiers de financement par sa participation dans des projets collaboratifs principalement nationaux. Le premier résultat du dépôt d’octobre 2016 était négatif mais encourageant, car Résolution Spectra Systems a eu le Seal of Excellence (label attribué aux projets jugés bons – au-dessus du seuil d’éligibilité mais pas financés). Du coup, l’entreprise a travaillé avec son cabinet et Auvergne-Rhône-Alpes Entreprise pour améliorer le dossier, aidée aussi par l’intervention de Pascal Formisyn, PCN SME Instrument. 

Le projet a été redéposé sur le cut-off de janvier 2017 mais toujours sans arriver au financement, mais avec un nouveau Seal of Excellence.  L’entreprise décide alors de tenter sa chance une troisième fois – et cette fois, c’est la bonne. Le projet est retenu pour financement et a pu démarrer au 1er août 2017. Thierry Gonthiez a insisté sur l’importance de bien se familiariser avec le dossier à déposer, les attentes de la Commission mais aussi le portail du participant, sur lequel il faut déposer son dossier, ainsi que de se faire accompagner par des spécialistes.   

Des projets proches du marché

Ensuite, le programme Fast Track to Innovation a été présenté par Pascal Formisyn, Point de Contact National PME, MINES Saint-Etienne (Institut Mines-Télécom) & Institut Carnot M.I.N.E.S. Ce programme s’adresse, tout comme le programme SME Instrument, aux projets d’innovation proches du marché, mais collaboratifs. En effet, le consortium doit comprendre entre 3 et 5 partenaires de 3 pays différents dont minimum 60% d’industriels (PME, ETI, grandes entreprises). Le projet peut durer de 12 à 24 mois et le résultat du projet doit être mis sur le marché maximum 3 ans après le démarrage du projet (un TRL de 6 minimum au démarrage). Le montant maximum de la subvention est de 3 M€ (70% des coûts éligibles) mais la taille budgétaire attendue est plutôt de 1 à 2 M€ de subvention.  Tout comme pour SME Instrument, il n’y a pas de thématique imposée. Trois deadlines par an sont proposés : en février, mai et octobre, pour 2018 et 2019. Peu de projets français ont été financés pour le moment, mais Pascal Formisyn a présenté le projet Licorne, coordonné par PSA Peugeot Citroën avec des partenaires français, espagnols et allemands.  

Patrick Cornet, Bpifrance et Coordinateur National Eurostars a présenté le programme Eurostars qui existe depuis 2008. Ce programme permet aux PME dites performantes en R&D (10% de ses activités en R&D) de financer des projets de recherche et innovation en collaboration avec au minimum un autre partenaire d’un autre pays membre d’Eureka-Eurostars (au total 36 pays sont membres en Europe et 5 pays hors Europe). Le projet financé dans le cadre d’Eurostars doit obligatoirement être porté par la PME performante en R&D, il peut durer jusqu’à 36 mois et le time-to-market pour le produit à la fin du projet doit être de maximum 2 ans. Deux dates de clôture sont proposées chaque année, en général début mars et mi-septembre. L’évaluation du projet est relativement rapide, les entreprises sont en général notifiées du succès (ou non) de leur projet environ 12 semaines après le dépôt. 

Il n’y a pas de thématique imposée dans le programme Eurostars hormis le fait que le projet doit être innovant. Les activités éligibles peuvent comprendre la fin de la R&D du produit, ainsi que des activités d’industrialisation, scale-up, commercialisation etc. Les partenaires ne sont pas obligatoirement des PME mais un minimum de 50% du budget total du projet doit revenir aux PME. La particularité de ce programme est que même si le projet est évalué au niveau européen, pour chaque pays membre, un financeur national est impliqué et les taux de financement varient d’un pays à l’autre. Pour la France, le financeur national est Bpifrance et le taux de financement des PME performantes en R&D est de 40% des coûts éligibles, pour les autres entreprises (jusqu’à 2000 salariés), le taux de financement est de 30%. Ce programme est particulièrement intéressant pour les PME qui souhaitent collaborer avec des partenaires étrangers dans un cadre pas trop contraignant. A noter également que les taux de succès sont très intéressants car 35% des projets déposés avec participation française sont financés.

Un accompagnement Incub’Europe

Pour l’entreprise Acouphen, le chemin vers le programme Eurostars n’a pas été très direct. Premièrement, l’entreprise est un bureau d’étude qui fabrique ni produits ni logiciels mais « que » des études. Néanmoins, Acouphen a initié des activités de R&D depuis 2008 avec un premier projet soutenu par OSEO (aujourd’hui Bpifrance). En face de son ambition de devenir le leader européen des études vibratoires ferroviaires, l’entreprise a commencé de se renseigner sur des possibilités de financement et a participé à une journée d’information sur les financements européens organisée par Auvergne-Rhône-Alpes Entreprises en novembre 2015, et souhaite d’abord viser SME Instrument, mais sans avoir identifié le bon projet. Un accompagnement Incub’Europe en lien avec Auvergne-Rhône-Alpes Entreprises sur sa stratégie à l’Europe a aidé Acouphen à réfléchir avec le cabinet de consultants Institutions et Stratégies et finalement, le programme Eurostars a été identifié comme le plus adapté à l’entreprise et son projet. Une rencontre avec Patrick Cornet a confirmé cette stratégie et le projet a été monté très rapidement pour respecter la deadline de mars 2017. Les efforts s’avèrent payant car Acouphen a réussi au premier essai avec un partenaire belge et a pu démarrer son projet à l’automne 2017. Le financement du projet a notamment permis à l’entreprise d’embaucher un jeune docteur pour travailler sur le projet, qui doit être finalisé pour mars 2019. 

A Grenoble, c’est ACS Biotech qui a partagé son expérience autour du programme Eurostars. L’entreprise est spécialisée dans la réparation du cartilage l’injection d’une solution à base de chitosan. Sa solution est très prometteuse et a obtenu des bons résultats aux premiers tests et ACS Biotech avait besoin d’un partenaire pour aller plus loin dans son développement et les premiers essais cliniques. 

Par l’intermédiaire de LyonBiopôle, l’entreprise a été mise en relation avec Auvergne-Rhône-Alpes Entreprise et a pu bénéficier d’un accompagnement Incub’Europe avec le cabinet de consultants I&S Partners, qui a entre autre aidé à trouver un nouveau partenaire car le partenaire initialement identifié n’était pas éligible pour le programme Eurostars. A la place, c’est un partenaire allemand qui a été trouvé avec qui, une belle complémentarité a été développée. Le cabinet a aussi assisté l’entreprise dans le montage du projet, cette intervention a été en partie financé par une APT (aide de Bpifrance pour le montage de projets collaboratifs). Malgré une bonne note, le projet a échoué au premier dépôt mais le deuxième dépôt a été le bon pour ACS Biotech, qui avance bien sur son projet avec son partenaire allemand.   

Ces journées d’informations organisées par Auvergne-Rhône-Alpes Entreprises et ses partenaires (Pôles de Compétitivité, clusters, CCI), au-delà des informations fournies, sont aussi l’opportunité pour les entreprises de rencontrer les Points de Contact des programmes présentés pour pouvoir poser leurs questions sur un projet précis ou plus généralement recevoir des premiers conseils personnalisés dans la perspective de se positionner sur un de ces programmes. Les entreprises ont pu aussi rencontrées Auvergne-Rhône-Alpes Entreprises, membre d’Enterprise Europe Network pour parler de leurs projets. Lors des journées des 22 et 23 mars 2018, plus de 60 rendez-vous ont ainsi été organisés à la suite des présentations des matinées. 

Auvergne-Rhône-Alpes Entreprises organise dans les mois suivants ces évènements des rendez-vous de maturation de projets pour les entreprises qui souhaitent déposer des projets dans un des deux programmes concernés à court terme et qui ont des questions spécifiques à traiter avec les experts.

Pour toutes questions sur les projets et financements européens, et vous aider à vous positionner contacter le Bureau Europe d’Auvergne-Rhône-Alpes Entreprises

charlotte.rixnicolajsen@ardi-rhonealpes.fr

 
Financement
Innovation

Partager